La relation entre le patient et soignant prend aujourd’hui tout son sens avec l’évolution de notre société. Si auparavant les rôles étaient bien définis en considérant le soignant comme seul porteur du savoir et le patient comme un acteur passif, aujourd’hui ils sont tous deux acteurs et parties prenantes du parcours de soin.

L’offre de soin : du « cure » au « care ».

Depuis quelques années, l’offre de soin a évolué passant ainsi de la notion de « cure » essentiellement technique au « prendre soin » (care), qui s’étale sur une plus longue période avec une dimension d’empathie.
Au-delà du traitement de la maladie, c’est le patient qui doit être accompagné à travers le parcours de soin. Une évolution également marquée par des avancées législatives et technologiques. Face à cela, la relation patient-soignant a évolué vers une relation plus partenariale.

L’étude sur la relation patient-soignant

La Fondation MACSF a souhaité faire un état des lieux sur la relation patient-soignant, au travers d’une étude portant sur le regard croisé des patients et des professionnels de santé sur le thème. Cette enquête apporte un éclairage sur la relation entre patients et soignants, son importance, et prouve que pour une grande majorité de patients, comme de soignants, la communication et la considération mutuelle constituent le socle d’une bonne relation.

Télécharger l'étudeTélécharger l'étudeCette enquête a été réalisée par Harris Interactive pour la Fondation MACSF, sur un échantillon représentatif de 1000 personnes de la population française de plus de 18 ans et 500 professionnels de santé.